Accueil Non classé Mon entrevue-vidéo avec Frédéric Burri

Mon entrevue-vidéo avec Frédéric Burri

2
0
252

AD9329A1-FD2D-47D9-8AAE-562BDB1C8488
cliquez sur l’image pour lancer la vidéo 
Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par leblogdelotfihadjiat
Charger d'autres écrits dans Non classé

2 Commentaires

  1. Viktor von Berg

    20 septembre 2021 à 12 h 25 min

    Un entretien qui mériterait d’être écouté par des millions d’internautes…

    On y retrouve en partie les thématiques chères à M. Hadjiat qui sont dans ses livres dont je suis en train de finir « Le crépuscule de l’ennemi ».

    A mon humble niveau l’aspect théâtre et illusions de cette existence m’accompagne dans toutes mes réflexions. Entouré d’incroyants et de « rationalistes » à tous crins, je connais donc la difficulté de partager le ressenti de ma foi catholique comme vous le savez. Mais puisque « la science » ne veut que des arguments sensibles, on pourrait lui rétorquer, ce que je fais avec mes « amis »athées, que notre cerveau possède deux hémisphères qui ne fonctionnent pas de la même façon: l’un fonctionne de façon rationnelle et l’autre de façon intuitive et créative. Donc selon moi pour avoir une vision globale de l’existence il faut faire fonctionner ses deux cerveaux. Ce que je réussis en partie en ayant eu une carrière scientifique tout en restant croyant!

    D’autre part la science a aussi des aspects grotesques car si pour croire en ses dogmes il faut voir (on arrive aujourd’hui à voir des ensembles d’atomes) pour les particules élémentaires du type photons, électrons, hadrons et leptons, il faut avoir la foi en leur existence car on ne peut les voir sauf peut-être leurs traces dans les chambres à bulles. Mais là avec la théorie des cordes certains en doutent et ramènent l’existence de ces particules à des modes de vibration…

    Vous avez parlé de prisme de l’ego et qui dit prisme dit décomposition de la lumière en d’autres longueurs d’onde. Pour utiliser cette image et si j’ai bien compris la vraie réalité, La Lumière Primordiale, se trouverait éclatée par l’ego en une multitudes de réalités qui nous égarent de l’Unité, réalités qui constituent le Grand Décor.

    Il m’arrive souvent d’imaginer qu’au moment de notre mort cette réalité existentielle, ce cirque, se défragmente comme une image pixellisée et laisse apparaître la Vraie Lumière de Dieu. Est-ce peut-être ce que voulaient dire les chercheurs sur les expériences de mort imminente( Dr Moody, Dr Kubbler-Ross, etc…). Il y aurait beaucoup à dire parce que vos propos sont riches d’enseignement.
    Un grand merci.

    Viktor

    Répondre

    • leblogdelotfihadjiat

      21 septembre 2021 à 17 h 32 min

      Merci Viktor pour votre commentaire.
      Selon moi, ce n’est pas l’égo qui produit le multiple mais la chair. On pourrait dire que l’égo est une tentative désespérée de l’âme de « faire unité » au milieu du multiple perçu par la chair, par le corps, une tentative de l’âme de retrouver l’unité perdue. Le problème c’est que cette tentative adopte la stratégie du corps : une stratégie de défense. Or cette stratégie défensive est séparatrice, en cela qu’elle nous isole dans une forteresse, et nous sépare de l’unité infinie, en postulant que l’unité ne peut être que finie, comme l’unité mathématique, ou l’unité d’une cellule dans la duplication cellulaire. Finalement, il y a d’un côté, la reproduction à l’infini d’une unité cellulaire (perspective de défense), et de l’autre côté, l’unité elle-même qui est infinie (perspective de conquête).

      Répondre

Répondre à Viktor von Berg Annuler la réponse.

Consulter aussi

Servitude scientifique, par Lotfi Hadjiat

  La nature humaine dénature, elle dénature tout message spirituel. ~*~ L’esprit divi…