Accueil Non classé Octogone en Hexagone, par Lotfi Hadjiat

Octogone en Hexagone, par Lotfi Hadjiat

2
0
252

2DFA5019-2942-4460-BC82-C76821523CBE

 

 

Que de bonnes nouvelles cette semaine ! D’abord Donald Trump qui lance son réseau social, Social Truth ; ensuite l’ignoble face de bouc qui n’en finit pas de chuter et d’être mis en accusation ; et enfin, le sordide Dr Fauci bientôt jeté en prison. Figurez-vous que ce sale type, conseiller-santé à la Maison Blanche, faisait des expériences secrètes avec l’argent des contribuables : il enfermait la tête de chiots vivants dans des cages pour y lâchait un flot de mouches dévoreuses qui bouffaient jusqu’à la mort la tête de ces pauvres chiots ; comble de l’horreur, il coupait au préalable leurs cordes vocales pour ne pas entendre leurs cris ! La vérité, la sordide vérité arrive, elle éclatera dans le firmament de l’arnaque, du mensonge et de l’hypocrisie. Mais je vous ai laissé la meilleure nouvelle pour la fin : j’ai été nommé maître de conférence en philosophie à l’illustre université de Versailles, grâce au soutien de mon ami Henry de Lesquen, qui partage avec moi l’idée que la beauté énigmatique des femmes est une preuve de l’existence de Dieu. Je dois bien avouer que le cours inaugural, qui devait porter sur l’intuition catégoriale de l’être chez Husserl, tourna finalement au paradoxe mathématique. Voilà l’énoncé du sujet : après une longue, une si longue attente, un nouveau roi est enfin arrivé pour sauver la douce France, un nouveau roi de France tel qu’il fut prédit dans le Mirabilis liber, oui, le fameux Grand Monarque. Mais avant de sauver la France, le nouveau roi a provoqué en duel un certain nombre de nationalistes qu’il considère comme traîtres à la France, un duel en octogone, c’est-à-dire un terrain de combat a huit côtés, octogone donc. Et j’ai été chargé par le Conseil Supérieur de la Magistrature de négocier les conditions du combat entre les concurrents, délicate mission s’il en est. Certains exigent par exemple que l’octogone se déroule dans l’Hexagone. Problème de géométrie insoluble. Un concurrent, pour simplifier, propose un combat en polygone, sans autres précisions. Bref, c’est la quadrature du cercle. Un autre concurrent me fait remarquer que la quadrature du cercle a déjà été résolue sur un ring, car « ring » veut dire cercle en anglais, et qu’un ring de boxe est carré. Pas faux. Les challengers exigent aussi qu’ils puissent faire des sacrifices rituels sur le polygone ou le ring carré, et que leurs croyances religieuses en général soient respectées, et que les animaux de compagnies soient acceptés, chiens, loups, lions, tigres, ours, aigle… animaux qui leur tiendraient compagnie sur le polygone ou le ring carré. Les concurrents exigent aussi une douzaine de pom-pom girls pour soutenir le moral des combattants, pom-pom girls qu’ils exigent de choisir eux-mêmes, en Europe ou aux États-Unis, tous frais payés par l’organisateur, le Grand Monarque lui-même, c’est-à-dire hôtel cinq étoiles minimum, avion, déplacements, alcools, capotes, restos, et ce sans limitation de durée, plusieurs jours, plusieurs semaines… et que ces pom-pom girls clament des aphorismes de Nietzsche en allemand (exigence du challenger Julien Rochedy), si ces pom-pom girls ne connaissent pas Nietzsche en allemand elles devront être formées (formation aux frais de l’organisateur). Les compétiteurs exigent aussi de pouvoir reconnaître la victoire du Grand Monarque à n’importe quel moment du combat, y compris avant le premier coup porté. Ils exigent aussi qu’une vingtaine de caméras soient disposées autour du polygone ou du ring carré afin de prévenir tout litige. Ils exigent encore une prise en charge médicale intégrale si les coups portés nécessitent une intervention médicale, et que cette prise en charge ait lieu à l’hôpital Cochin à Paris (rapatriement aux frais de l’organisateur). En outre, la plupart des combattants exigent d’avoir Eric Zemmour comme préparateur physique. Certains combattants exigent encore que le combat se déroule au sommet de l’Everest, pour la vue. D’autres à Copacabana, pour la plage, les gonzesses et les cocktails à discrétion (aux frais de l’organisateur), et si c’est possible au moment du Carnaval de Rio (suggestion du challenger Pierre de Brague). D’autres exigent que le combat soit ouvert au public, avec entrée payante, et que le magot soit partagé entre tous, perdants ou vainqueur. Et que tous boivent le champagne de la victoire, perdants ou vainqueur. Enfin, les concurrents exigent que ce combat soit radio et télé-diffusé et qu’une partie des recettes publicitaires et autres sponsors aille dans leurs poches, au titre du droit à l’image. Si le combat sort en DVD ou tout autre support commercial, les concurrents exigent non seulement leur droit à l’image mais aussi que toutes les séquences humiliantes du combat soient supprimées. De son côté, le nouveau roi ne tolérera aucun désistement et exige de tabasser à la thaïlandaise ceux qui fileront à l’anglaise. Je dois donc concilier toutes ces exigences afin que ce combat se déroule dans les meilleurs conditions et que la France puisse être sauvée. Dernière chose, j’oubliais, certains exigent des combattants, de tous les combattants, un certificat de triple-vaccination et un test PCR négatif, ainsi qu’un masque recouvrant bien le visage et le respect des distances de sécurité pendant le combat. La question est la suivante : quel devra être le budget de l’organisateur pour couvrir les frais ? Vous avez une heure.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par leblogdelotfihadjiat
Charger d'autres écrits dans Non classé

2 Commentaires

  1. Light Hunter

    30 octobre 2021 à 19 h 51 min

    Toutes mes félicitations, Lofti, pour votre nomination. Vous la méritiez amplement.
    « La vie, c’est du carton et c’est du plâtre… Mais c’est tout de même du théâtre… Comprenez-vous çà ? »
    (G. Courteline, version upgradée)

    Répondre

  2. Light Hunter

    30 octobre 2021 à 19 h 54 min

    Félicitations pur votre nomination amplement méritée!

    « La vie, c’est de la chair et c’est du sang… Mais c’est tout de même du théâtre… Comprenez-vous çà ? »
    (G. Courteline, version 2.0)

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Lettre à Kemi Seba, par Lotfi Hadjiat

  J’aimerais vous dire monsieur Kemi Seba tout ce que je pense de la question noire, …