Accueil Non classé Proposition de billet pour Sophia Aram, par Lotfi Hadjiat

Proposition de billet pour Sophia Aram, par Lotfi Hadjiat

3
1
406

6BA39406-39F5-40D6-9687-CE45A47B16C1
 

Chère Sophia Aram,

Face aux attaques perfides dont vous faites l’objet après votre billet d’humour pourtant délicieux à l’encontre de ce salaud de Laurent, permettez-moi de vous proposer ce modeste billet pour faire briller encore plus votre drôlerie déjà évidente. J’ai indiqué les moments où on doit rire et ceux où il faut respirer, pour vous permettre de bien apprendre le texte.

Voici donc le texte :

« Ce matin un proche m’appelle : « j’ai entendu ton billet à la radio. Bof. Jusqu’à quand ton aveuglement… ? Vraiment tu m’épates Lustucru aux œufs frais » (rires). Je ne sais pas si vous avez remarqué mais les non-vaccinés ont de plus en plus d’hu-mourant à l’hôpital (rires). Ensuite, je vais à la boulangerie (respiration), un type m’apostrophe : « Hé mais c’est Sophia, la grosse putain du système » (respiration). Encore heureux qu’il m’ait pas balancé du vitriol ce con… spirationiste (rires). Puis, je fais un tour sur les quais de Seine et je croise un jeune : « tu ne devrais plus traîner avec Patrick Cohaine de l’autre (rires) ; viens dans mon lit jouer au Lego au lieu de jouer à l’égo (rires). Lasse de tous ces misérables ignorants, je longe les bouquinistes. L’un d’eux m’aborde (respiration) : « Un p’tit bouquin sur la science, ma p’tite dame ? Tenez, Heidegger ». Je feuillette le livre et je lis cette phrase : « La science ne pense pas, elle calcule » (respiration). Je savais que Heidegger était spirationiste mais je savais pas qu’il était… (rires). Bref, je passe ensuite chez une copine, triple vaccinée, tout est propre, tout est nickel, impecc citron (rires). Elle me raconte tous les déboires et à manger des non-vaccinés (rires) de la dernière pluie (rires). Finalement, on va au resto après avoir fait un peu de shopping aux Galeries zotto (rires). Au cours du repas, des policiers entrent dans le resto pour contrôler les pass. Un client fuit en douce vers les toilettes. J’en informe un policier discrètement (respiration). Et quelques instants plus tard, on est débarrassé du parasite qui nous emmerdait (rires). Que la vie serait belle sans la superstition et ses pétitions (rires), que la vie serait douce sans les manifestations de la vermine (rires). Vivement une solution finale… ment (rires). En revenant chez moi, j’aperçois un vieil ami, je le salue ; il me crache dessus. J’en conclus qu’il n’est pas vacciné et le signale à la police (rires). Enfin seule, je me fais couler un bain pour oublier l’enfer en réécoutant en boucle les derniers vœux présidentiels, mon mari ! (Rires). Je refais surface le lendemain matin, requinquée pour continuer le combat contre l’ignorance et la violence… céphalite » (rires).

 

Voilà très estimée Sofia, faites-moi confiance, avec ce billet vous serez décorée de la médaille de chevalier des Arts et des Lettres. Courage, la science vaincra, de laboratoire !

Votre très dévoué

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par leblogdelotfihadjiat
Charger d'autres écrits dans Non classé

3 Commentaires

  1. Viktor von Berg

    12 janvier 2022 à 19 h 38 min

    Sophia Aram(es), à voile ou à vapeur (rires et respiration)…

    Merci Lotfi.

    Viktor

    Répondre

    • leblogdelotfihadjiat

      13 janvier 2022 à 10 h 10 min

      Merci Viktor,
      J’espère que vous allez bien et que cette folie furieuse s’arrêtera cette nouvelle année, que je vous souhaite prospère.
      À bientôt

      Répondre

      • Viktor von Berg

        13 janvier 2022 à 18 h 45 min

        Merci beaucoup. Mais je dois lutter avec les remèdes du Bon Dieu pour venir à bout d’un sale petit virus qui vient de me prendre en traître alors que j’ai résisté depuis le début!…

        Oui, souhaitons nous de gagner et que cette folie cesse. Mais quand on voit ce qui se passe au Québec, en Italie, en Autriche, en Australie, j’ai quelques raisons d’être inquiet. Quant aux français! Désespérant…

        Viktor

        Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Aristote en Algérie, par Lotfi Hadjiat

    La crise politique en Algérie et l’effondrement possible de l’État des suite…