Accueil Non classé Une tradition la plus blanche possible, par Lotfi Hadjiat

Une tradition la plus blanche possible, par Lotfi Hadjiat

1
2
212

C39CC3A9-5A86-4528-A0C5-E11C6A190A93

 

On entend parfois de ces trucs, je vous jure. L’autre jour à la boulangerie, non loin de Malakoff, j’attendais ma commande dans le parfum de levure et de pétrin. Un mec derrière moi passe la sienne de commande : « Une tradition la plus blanche possible ! ». Je me retourne en souriant. Le type n’a pas vraiment l’air d’un suprémaciste blanc. Plutôt d’un ouvrier à la retraite…, jean Levi’s déchiré de rigueur et tee-shirt couleur trottoir un jour de manif. Il me regarde d’un air un peu dédaigneux derrière ses lunettes. Apparemment il se rend pas compte de sa saillie drolatique. Et personne dans la boulangerie non plus. Pourtant une déclaration pareille devrait faire réagir. Rien. Rien de rien. Même pas un regard, un haussement de sourcil ou un sourire… Le camarade Mélenchon lui aurait au moins mordu le mollet en repartant avec le morceau de chair sanguinolente pour le bouffer avec son café. Il fut un temps où en France une telle déclaration aurait déclenché un débat follement philosophique en pleine boulangerie. C’est bien la preuve que la France n’est plus. Le mec repart avec sa baguette tradition sous le bras en direction de Malakoff. Et je repars un peu triste avec ma quiche saumon-épinard, en me disant que, putain, tout doit disparaître. Sauf que, merde, tout a déjà disparu. La France a disparu. La disparition de la France a disparu. L’oubli de l’oubli de la disparition de la France a disparu. Elle est raide celle-ci. C’est dur à encaisser. Saint Louis c’est pas un autre temps, c’est un autre espace-temps, un autre univers, un autre plurivers… un autre autre, une autre altérité… Qu’est-ce qui s’est passé ? Comment la mort s’est emparée de la France intégralement ? Les nationalistes s’écharpent sur l’histoire de France, mais qu’en est-il de l’histoire de la mort de la France… Parce que cette mort a une histoire, que l’on n’apprend pas à l’école, ni à l’université d’ailleurs. Qui a flingué la France ? QUI ? La question de savoir où on va enterrer le cadavre de la France, ne préoccupe même pas nos politiques. Ce qui les préoccupe c’est la curée de la dépouille qui a déjà commencé depuis quelques années… Ils sont seulement préoccupés de la taille de la portion qu’ils pourront tirer de cette curée. Quelle bande de charognards enragés ! Pour quel charognard avez-vous voté aux dernières élections ? Mélenchon, le vieux franc-maçon en putréfaction, n’est en tous cas pas le dernier dans cette curée. Je me pose une dernière question, est-ce que la France est sauvable ? Même si tous les anges, tous les archanges et Dieu lui-même acceptaient d’accomplir tous les miracles possibles et imaginables pour tenter de sauver la France… la France ne serait pas sauvée. Du coup, est-ce qu’une tradition la plus blanche possible pourrait sauver la France ?… Je dois vous avouer que je n’en sais rien. Une chose est sûre, Mélenchon ne survivrait pas dans une tradition la plus blanche possible. C’est déjà ça. En tout état de cause, même si la France se redressait économiquement, elle ne serait pas sauvée non plus. La France est bien plus qu’une machine économique à réparer, la réduire à une machine économique montre que l’on n’y voit plus la moindre âme, la moindre histoire, la moindre tradition, la moindre religion, la moindre culture, le moindre idéal artistique, la moindre aspiration philosophique, la moindre passion politique… Le plus malheureux est que la grande majorité des Français serait ravie de vivre dans une France morte mais redressée économiquement. Le grand malheur aujourd’hui est qu’on réduit la vie à la vie économique, dans le consentement général. La seule révolution qui aboutira est celle qui brisera la logique démoniaque du rendement, du profit, de la concurrence à mort pour du flouze… celle qui imposera la logique de l’excellence, diamétralement opposée à celle du profit… et qui promouvra la logique de la vertu contre celle de la concurrence à mort pour du pognon…   révolution morale… révolution spirituelle… Ou alors, j’ai rien compris, et la France va bien. L’Europe va bien et elle résistera bien à la méchante Russie… qui nous emmerde à vouloir garder son âme et ses traditions… Et si la Russie était la seule à pouvoir sauver la France. Même si Dieu en personne proposait aux Français de sauver la France, la majorité d’entre eux s’y opposerait farouchement. Quadrature du cercle en Hexagone. La France est un problème mathématique insoluble, et comble de malheur, le niveau en maths y est en chute libre. Tout compte fait, je serais curieux de savoir ce que donnerait aujourd’hui en France une tradition la plus blanche possible. Et on parle bien de tradition, plutôt que de couleur de peau.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par leblogdelotfihadjiat
Charger d'autres écrits dans Non classé

Un commentaire

  1. dj34450

    18 mai 2022 à 21 h 10 min

    Une baguette bien blanche, c’est au regard de sa cuisson : « pas trop cuite, pas croustillante car mamie a un dentier… » et elle peut plus mâcher… Vous verrez quand vous aurez son âge ! (rire)

    Dernière publication sur Vie intérieure : Le Pardon de Dieu...

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Héros immortel des Lettres, par Lotfi Hadjiat

      En ces prémisses d’automne frémissant d’une douce et envoûtante mélan…