Accueil Non classé Un visage d’ange au royaume du Diable, par Lotfi Hadjiat

Un visage d’ange au royaume du Diable, par Lotfi Hadjiat

1
3
839

3783DF8D-FBF1-4D92-8B7E-94376A8603D5

 

 

 

Rudement secoué par le crime crapuleux commis vendredi 14 octobre sur la petite Lola, 12 ans, au visage d’ange, et pouvant à peine imaginer la violence inouïe du choc subie par ses proches, à qui j’adresse ici toute ma profonde sympathie, je me renseigne sur l’enquête en cours. Le corps de la jeune fille, violée, torturée, égorgée a été retrouvé ligoté dans une malle, avec des chiffres inscrits sur des parties de son corps. Les premiers suspects sont deux hommes et deux sœurs, quatre adultes originaires d’Algérie. Plusieurs pistes sont alors envisageables.

D’abord, la piste du crime crapuleux commis par une bande de détraqués sadiques isolée ; auquel cas il faut soigner ces détraqués en les jetant vivants dans un grand feu sur la place publique en plein jour.

Ensuite, la piste du crime rituel de sorcellerie, tel qu’il se pratique malheureusement au Maghreb, même si ces crimes sont là-bas sévèrement punis. J’apprends en particulier que « Le 21 septembre 2016, les services de sécurité de Tissemsilt (en Algérie) retrouvent Hamani Yacine, âgé de 9 ans », lui aussi victime de crime rituel. « Huit personnes ont été arrêtées dont quatre membres de la famille de l’enfant »… Lola était peut-être aux yeux de nos quatre criminels ce qu’ils appellent une enfant « zouhri », c’est-à-dire une enfant porte-bonheur, aux yeux clairs et cheveux clairs, dont le sacrifice aux démons permettrait de découvrir des trésors cachés… On savait déjà que le très laïc État français accueillait tous les fanatiques religieux du monde, maintenant on sait qu’il accueille toute la sorcellerie du monde. Selon toute apparence, l’Executif français veut quoi qu’il en coûte faire de la France la capitale mondiale du satanisme.

Enfin, la troisième piste, celle du trafic d’organes. J’ai appris encore que des traficants d’organes sévissent aussi dans le Maghreb. Et « qu’en mai 2008, les services de la gendarmerie de Maghnia avaient mis hors d’état de nuire un réseau de trafic international d’organes dans lequel était impliqué un Marocain, âgé de 30 ans, qui a tenté d’enlever un enfant de 2 ans à Maghnia (en Algérie) et qui avoua, lors de son audition par les enquêteurs de la Gendarmerie nationale, qu’il appartenait à un important réseau de trafic d’organes implanté à Oujda, au Maroc, où un certain Abdeljalil Amar les attendait pour transférer l’enfant dans une clinique privée » (source : Maghreb Observateur). Et selon un certain « D. Abdelkader, un trabendiste connu à Bab-El-Assa et très au fait de ce qui se passe à Oujda, cette « clinique appartient à un Juif » » (source : Maghreb Observateur).

Mais revenons à la capitale mondiale du satanisme, la France, dont le saint patron est Saint-Michel, le sublime archange qui précisément, selon la tradition, vaincra le Diable dans la guerre finale du Bien contre le Mal. Peut-on encore purger la France gorgée de cette gangrène démoniaque qui agit non seulement au plus bas de l’échelle sociale mais surtout au plus haut degré de l’Etat républicain qui laisse prospérer ces réseaux de trafics d’enfants, d’organes, de drogues, avec le silence scrupuleux des médias. Les journalistes en France sont d’autant plus payés et promus qu’ils gardent scrupuleusement le silence et respectent soigneusement cette omerta. Des milliers d’enfants disparaissent en France chaque année, et seul Dieu sait ce qu’ils subissent comme abominations. Élise Lucet avait révélé en 2000, sur France 3, des rituels de sacrifices d’enfants avec des témoignages saisissants d’enfants survivants, qui dessinaient leur bourreau vêtu d’une grande robe avec inscrit dessus un cercle contenant un triangle avec trois points dedans… symbole éminemment franc-maçonnique… Mais curieusement, après ce documentaire effroyable, les nobles autorités judiciaires et policières françaises ne réclamèrent aucune enquête sur ces réseaux du Diable et le très glorieux État républicain français se garda bien de décréter grande cause nationale la lutte contre ces réseaux.

En tout état de cause, ces réseaux sont si puissants qu’ils ont réussi jusqu’à présent à étouffer toute enquête qui aurait pu les inquiéter. Le trafiquant de jeunes filles Epsteïn est par exemple mort dans sa cellule, suicidé… c’est en tous cas ce qu’ont dit les journalistes très scrupuleux, qui très scrupuleusement évitent toujours d’enquêter sur tous les noms contenus dans les carnets d’Epsteïn, noms que la très noble justice américaine n’a pas non plus dévoilé après le procès à huis clos de Ghislaine Maxwell, bras droit d’Epstein et fusible qu’on a fait sauté pour épargner les réseaux comme dans toute affaire pédo-criminelle (Dutroux, Fourniret… ). L’Etat pense obtenir la paix sociale en laissant prospérer tous ces réseaux, tous ces trafics, en laissant circuler l’argent sale du plus bas au plus haut niveau de la société pour que chacun se sucre au passage. Mais parfois, ces circuits de l’horreur silencieux et invisibles laisse éclater l’horrible vérité. Parfois des enfants sont retrouvés, comme Lola, à la grande stupeur de la population parfaitement laïque qui ne croit pas du tout en l’existence du Diable. Et les médias et les institutions s’empressent alors de traiter ce crime crapuleux comme un cas isolé, un cas psychiatrique…, et d’étouffer toute enquête portant sur les réseaux… Mais tant que ces réseaux ne seront pas démasqués, démantelés et détruits, ces crimes horribles se perpétueront, plongeant les proches des victimes dans des abîmes de douleurs, dans l’incompréhension, ou dans des volcans de colère, des désirs de vengeance compréhensibles pour la perte irréparable subie. Notre seul espoir est que cette saine colère et cette saine vengeance s’appliquent intégralement sur ces réseaux du Diable.

 

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par leblogdelotfihadjiat
Charger d'autres écrits dans Non classé

Un commentaire

  1. Viktor von Berg

    24 octobre 2022 à 17 h 02 min

    …Gilles de Rais, « le vampire de Düsseldorf », Nordhal LeLandais, les cercles pédosatanistes, et tout ce qui se passe en catimini dans les familles de déglingués et de dégénérés, les trafics d’enfants lors des grands mouvements de populations créés par les guerres que le Grand Satan sait si bien déclencher. Est-ce le prix à payer pour que l’évolution ou Dieu ait doté la bête humaine de l’intelligence? Parfois quand je vois le monde animal je ne le trouve pas meilleur que le nôtre mais au niveau du sadisme sexuel on a le pompon: d’où mon idée que « le péché originel » serait peut-être bien la sexualité?

    J’ai lu pas mal de littérature sur la psychologie, la psychanalyse etc… mais désolé, pour certains meurtres et dérèglements, je reste très « médiéval » considérant qu’ils relèvent plus de la possession diabolique que de la psychiatrie. Alors que faire de ces monstres protégés par les « droits de l’homme »?…

    En attendant de voir un jour la Grande Victoire de Saint Michel, j’ai énormément de peine pour cette vie innocente fauchée et pour la souffrance des parents…

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La lumière inextinguible de Jacques Attali, par Lotfi Hadjiat

. Mesdames, Messieurs, oubliez les grands moments de l’histoire de la logique, l&rsq…