Accueil Non classé Lettre à Vladimir Poutine, par Lotfi Hadjiat

Lettre à Vladimir Poutine, par Lotfi Hadjiat

2
6
543

6B3A9725-6846-432D-9F46-1791D21B7BC3
 

 
Cher Vladimir Poutine,

Je vous écris de France où la propagande est plus déchaînée que jamais à l’endroit de la juste croisade que vous menez. Avoir des nouvelles du front est devenu un défi. J’apprends à l’instant que le cessez-le-feu que vous avez ordonné pour le Noël orthodoxe n’a pas été respecté. Ces gens sont tellement prévisibles. J’aime beaucoup cette réflexion d’Ezra Pound qui disait, « le vrai problème avec la guerre, c’est qu’elle ne donne à personne l’occasion de tuer les gens qu’il faudrait ». Pour ma part, j’identifie intuitivement ces « gens qu’il faudrait tuer » aux destructeurs de l’humanité et de la vie. Depuis des millénaires, nous les êtres humains trimbalons beaucoup d’intuitions que nous avons toujours du mal à clarifier, à exprimer… intuition spirituelle de la vie, intuition d’une vie invisible derrière la vie visible, intuition d’une vie impérissable derrière la vie périssable… intuition aussi d’une hiérarchie dans cette vie invisible, du plus sublime au plus ténébreux… intuition que l’art le vrai nous révèle cette vie invisible, que souvent les religions et les idéologies occultent… Bref, intuition d’une lumière de vie irréductible au-delà du périssable, une intuition que veulent obstinément détruire ces « gens qu’il faudrait tuer ». Les grands sages, les grands penseurs nous apprirent à clarifier et exprimer notre fatras d’intuitions, des penseurs comme Platon, ce merveilleux philosophe d’extrême-droite aristocratique… La grande rigueur alliée à la grande simplicité vers la grande clarté, la saine, la sainte clarté, est un chemin de droite, un chemin droit, que Platon traça et que l’orgueil altéra et effaça… Platon concevait un monde idéal éternel invisible derrière le monde visible périssable, et considérait ainsi qu’on ne contemple au fond que l’invisible. Imaginez un instant que cette vie invisible devienne visible… c’est exactement ce qui arriva avec le Christ, mais son message fut pourtant dévoyé, dénaturé, falsifié, oublié, souillé de toutes les manières… jusqu’à l’actuelle Première dame de France qui voulait récemment remplacer la flèche de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris par une esquisse de phallus entouré à sa base de boules en or… ! Nous en sommes donc là. Du plus bas au plus haut de cette humanité égarée, je crains qu’une majorité d’individus soit déjà fourvoyée dans ce monde visible, charnel, bestial, périssable, fourvoiement obsessionnel maladif, irréversible, au mépris incommensurable du monde invisible auquel ils ne croient résolument pas… majorité qui périra inéluctablement quand ce monde visible très sophistiqué périra quand même… car la sophistication même extrême, même scientifique, même américaine, ne nous protège pas de la mort… et ce monde visible périssable et ses nuées d’adeptes sont condamnés à périr devant le monde invisible impérissable, invulnérable aux fureurs du monde visible… Les armes nucléaires du monde visible n’ont d’effets que sur le monde visible, mais sont sans effets sur le monde invisible. Le monde visible n’est qu’une profusion de reflets bruyants et brillants du monde invisible. Et cette profusion de reflets nous séduit, nous ensorcelle, nous aliène, nous y enchaîne, jusqu’à la mort, la mort physique. Les gens cherchent leur liberté dans ces reflets avec du rêve américain plein la tête, mais précisément la seule liberté est de nous affranchir de notre enchaînements à ceux-ci. Certains pensent qu’ils s’en affranchiront en comprenant les lois de ces reflets, ils appellent ça « la science ». Mais ces reflets n’ont pas de loi, pas de principe excepté celui de refléter la vie invisible et de partir en fumée… ; ces lois scientifiques seront de toutes façons toujours réfutables, et elles ne sont d’ailleurs scientifiques que parce qu’elles sont réfutables, comme le disait si justement ce bon Karl Popper. Du coup, on pourrait alors se demander quelle est la loi de cette vie invisible. Eh bien, sa loi ne consiste en rien d’autre qu’à rayonner la vie. Le déploiement de la vie est le seul principe de la vie. Notons par ailleurs que la destruction de la vie est de toute évidence le seul principe du président Macron, la destruction de la vie des Français de souche tout particulièrement…, que cette créature soit encore au pouvoir est une plus grande énigme que la quadrature du cercle… la France brûle intégralement et personne ne semble avoir l’idée de mettre hors d’état de nuire l’incendiaire despotique compulsif… ! Il ne restera de toute façon que des traces de ce monde visible si évanescent et de ses édifices si arrogants ; s’attacher autant à cet ensemble de reflets aussi abondants qu’éphémères est le signe d’un déclin inexorable qui touche à sa fin. À quoi bon vouloir ordonner la vie visible, ordonner des reflets qui partent déjà en fumée…, il s’agit bien plutôt d’ordonner notre vie invisible et de l’ordonner complètement, c’est-à-dire jusqu’à ce que cet ordre devienne sensible, visible. Il y a bien longtemps, plusieurs millénaires avant notre ère, on accordait bien plus d’importance à cette réalité invisible qu’à la réalité visible, tous les efforts des hommes et des femmes étaient voués à se conformer à l’ordre de cette réalité invisible, à sa hiérarchie, l’arbre de vie… ; on célébrait le monde invisible, on lui sacrifiait le temps précieux, on le servait et tous ces efforts étaient conduits et dirigés par des prêtres qui constituaient alors le pouvoir politique… l’âge d’or… l’Atlantide… les premiers brahmanes, les rishis… l’Adam biblique… Être humain c’était être à l’œuvre pour l’arbre de vie invisible, la seule véritable vie. On n’accordait que peu d’importance aux reflets de la vie… seuls les animaux y accordaient de l’importance, et encore, les animaux intuitionnent aussi la vie invisible. Aujourd’hui, la majorité des hommes et des femmes est voué aux reflets de la vie et à la « richesse » de ces reflets, majorité conduite et dirigée par une clique de parasites possédée par la « richesse » de ces reflets, dont la seule religion consiste à crucifier la lumière de vie sur l’autel de ces « richesses » fugaces. Depuis 2000 ans, ils s’acharnent toujours à crucifier la lumière christique qui ne meurt pas, sans comprendre qu’en la crucifiant encore ils répandent le témoignage de sa vérité. Puisse votre offensive mettre fin à cet acharnement démoniaque, et le détruire définitivement, pour l’accomplissement de l’humanité.

Eschatologiquement vôtre

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par leblogdelotfihadjiat
Charger d'autres écrits dans Non classé

2 Commentaires

  1. Sophia

    8 janvier 2023 à 15 h 27 min

    Très belle lettre pleine d’espoir dans cet océan de mauvaises nouvelles plus désespérantes les unes que les autres. Un grand merci à vous !

    Nous sommes vraiment à la fin de l’âge de fer ténébreux. Cela ne pourra que s’effondrer comme dans le rêve de Nabuchodonosor ( https://assetsnffrgf-a.akamaihd.net/assets/m/1102016070/univ/art/1102016070_univ_lsr_xl.jpg) :

    Le géant aux pieds de fer mélangé de terre, comme cette civilisation moderne reposant sur l’électricité et Internet. Une éruption solaire vers la Terre, et tout s’écroulerait.
    Les maléfiques se retrouveraient aveugles, sourds et muets sans les caméras et l’IA. Et là plus de contrôle des peuples, plus rien, le black out !

    Ces messianistes actifs connaissent toutes les prophéties et ils prétendent les provoquer pour hâter la venue de leur faux-messie, l’Antéchrist.

    2030 est une date très importante dans leur Agenda, c’est pourquoi ils se dépêchent de tout mettre en place pour accueillir comme il se doit leur Maître Suprême.

    Dans le livre de Gaston Georgel sur les 4 âges de l’Humanité, p 146, il parle de 2030/2031 comme étant approximativement la date de la fin de cet âge sombre : https://archive.org/details/gaston-georgel-les-4-ages-de-lhumanite/page/n145/mode/2up

    https://axecosmique.wordpress.com/2019/10/20/gaston-georgel-2030-le-temps-de-la-fin/

    Les malveillants rament à contre-courant, ils déploient une énergie folle pour essayer de tuer la vie et répandre la mort, la corruption et le chaos. Maintenir les peuples dans un narratif virtuel.

    Mais la Vie est la plus forte, elle les balaiera comme des fétus de paille. Ils sont vraiment insignifiants, éphémères et temporaires.

    Eux c’est l’aspect Yin = sombre de l’Univers, auquel s’oppose l’aspect Yang lumineux.
    Yin et Yang font tourner le monde depuis toujours.

    Et il y a l’Unité, qui transcende Yin et Yang, le Bien absolu = Dieu.

    Mais à présent Yin veut éliminer Yang et croit qu’il pourra remplacer Dieu et réécrire le futur à sa convenance en faisant triompher le Mal. Incroyable !

    Le dualisme de ces nuisibles et leur matérialisme les a égarés.
    Ils sont en apparence et en usant de mensonges et de brutalité, les maîtres des mondes physique (lois, contraintes, police, armée, traçage, surveillance, flicage, …) et intermédiaire (domaine psychique de l’âme, de l’égo, des énergies, des djinns, des émotions, = peurs, haines, colères, désespoir, …).

    Les gens qui écoutent et croient à leurs scénarios apocalyptiques en les imaginant, donnent de la force et de la substance à ces plans démoniaques. Ces messianistes utilisent l’imagination créatrice humaine pour matérialiser leur Paradis (pardon, Enfer) sur Terre. (L’imagination créatrice d’Ibn Arabi, Henri Corbin).

    Le seul hic, est que ces maléfiques ont oublié l’existence du domaine spirituel, celui des Anges, de l’Esprit, de Dieu. Ils n’ont aucun accès à ce monde-là, ni aucun pouvoir sur lui. Ces démons en sont isolés.

    Or tout découle du domaine spirituel, qui descend dans le domaine intermédiaire, psychique et enfin dans le domaine physique.

    https://dav2012.over-blog.com/article-ultimes-tribulations-en-kali-yuga-111980381.html

    Certes, ils croient nous tenir et nous avoir verrouillés et bloqués dans les mondes physique et psychique, mais libre à nous de nous connecter au Divin.

    « Le privilège le plus important qui nous est accordé est celui de la 
 « prononciation du Nom Divin », attesté dans toutes les traditions. 
L’invocation de Dieu seule permettra à l’homme d’assurer le salut de 
son âme : la prière onomastique. Le grand saint Hindou Shri Ramana Maharishi assurait même certains de ses visiteurs occidentaux, qui 
croyaient vaguement en « quelque-chose » de supérieur (vous conviendrez 
que ça reste vague effectivement) que cela était suffisant. »

    Car le Nom est Le Nommé ! Le nommer c’est allumer sa présence dans notre cœur et notre âme.

    Traité de l’Unité : https://www.youtube.com/watch?v=7tTFXUi2hjI

    https://ia801301.us.archive.org/27/items/FrithjofSchuon-FR-francais/FrithjofSchuon-SurLesTracesDeLaReligionPrenne1982.pdf

    Les satanistes ne le savent pas, mais ils jouent leur rôle dans le plan Divin, tout en croyant s’y opposer, les pauvres fous. Ils se prennent pour des Dieux, car ils provoquent les prophéties.

    Bientôt, inéluctablement, ce sera la fin des mensonges et des illusions. Seule la Vérité demeurera, car elle est belle, puissante, immuable. Elle seule est, le reste, ce ne sont que des mirages, des reflets temporaires qui s’effacent, comme des expires divins, qui sont réintégrés à la source lors de l’inspire divin, ou alors comme des vagues à la surface de l’océan sans rivage, qui se forment puis disparaissent, fragiles, éphémères. Au final ce Mal est bénéfique dans le tableau total du plan divin, si l’on ramène tout à l’Unité, comme le disait René Guénon dans son livre le Règne de la quantité, dernier chapitre sur la fin d’un monde.

    https://archive.org/details/Guenon-LeRegneDeLaQuantitEtLeSigneDesTemps/page/n367/mode/2up

    Et pour finir, la conclusion de Julius Evola, dans révolte contre le monde moderne, à partir de la p 444 :

    https://archive.org/details/EvolaFR/Julius%20Evola%20-%201934%20-%20R%C3%A9volte%20contre%20le%20monde%20moderne/page/n443/mode/2up

    En écoutant et en imaginant le monde pervers qu’ils nous décrivent, on donne aux maléfiques de la force et de l’énergie, nous perdons notre temps au lieu de nous relier à l’essentiel, le Divin.

    En se remémorant Dieu, en nous connectant à Lui, nous devenons comme des lampes qui s’illuminent et diffusent la Lumière Divine qui fait reculer le Ténèbres et les cafards maléfiques avec, qui brûlent aveuglés par cette pure Lumière.

    C’est pour cela qu’ils nous tourmentent avec les montagnes russes émotionnelles provoquées par l’alternance effrénées de fausses bonnes et mauvaises nouvelles, qui nous coupent du Divin, trop préoccupés par des problèmes matériels : les épouvantails démoniaques avec les promesses de pauvreté, de famine, de guerre, de maladie et de mort.
    C’est pour cela que Castex avait dit que les français qui ne regardaient pas les informations étaient des traîtres à la nation. Se couper du narratif, ne pas l’écouter ni y croire, c’est l’affaiblir.

    Tout vient de Dieu et tout retourne à Lui.

    Penser à autre que Lui, croire que les malveillants ont un quelconque pouvoir par eux-mêmes, c’est de la co-déification. Leur pouvoir et leur force ne viennent que de Dieu, pour exprimer une nécessité cosmique qui doit advenir ainsi, selon al Sagesse Divine, qui nous dépasse infiniment.

    Quand ils auront fini de jouer leur rôle, la force divine les quittera, et ils tomberont comme des pantins désarticulés, inertes. Leur fenêtre de tir et d’action est très courte et limitée dans le temps et l’espace.

    Firthjof Schon disait approximativement : nous ne savons que des choses partielles du monde qui nous entoure, une apparence. Nous ne pourrons jamais tout savoir ni tout appréhender de ce monde.

    Par contre nous sommes sûrs de 4 choses : notre mort, le Jugement dernier et notre rencontre avec Dieu, la vie dans l’Ultimité et enfin le moment Présent. Nous pouvons agir activement sur le dernier paramètre ; que faisons-nous de notre présent ?

    La meilleure chose à faire c’est la remémoration de Dieu, la prononciation de son Nom.

    https://ia801301.us.archive.org/27/items/FrithjofSchuon-FR-francais/FrithjofSchuon-SurLesTracesDeLaReligionPrenne1982.pdf

    N’oublions pas, que lors du drame des Origines, quand Satan a fauté par jalousie contre Adam, car il n’avait vu en lui que l’aspect âme et corps physique, en ignorant l’Esprit Divin, qui justifiait que le Démon se prosterne devant Adam, Iblis le démon a promis de dévoyer un maximum d’âmes humaines en leur faisant des fausses promesses ou en leur faisant peur.

    Le but est qu’elles commettent des péchés et s’éloignent du Divin afin d’être damnées.
    Se sachant lui-même condamné, il a juré d’entraîner avec lui un maximum d’âmes adamiques.

    Mais Dieu lui a dit qu’il n’aurait aucun pouvoir sur ceux qui mettent en œuvre le dépôt confié, ceux qui restent connectés à Dieu, donc au domaine spirituel.

    Les promesses et les menaces démoniaques n’ont aucun effet sur eux.
    Si Dieu veut qu’un Mal les touche, personne sauf Dieu ne peut le repousser, et si un Bien doit leur advenir, personne le pourra l’empêcher. Ce qui n’empêche pas de faire de son mieux et de se protéger, mais quand cela nous dépasse, il ne reste plus que la patience et l’endurance et s’en remettre à Dieu, en implorant son secours.

    Donc les démoniaques font tout pour que les gens oublient Dieu et se préoccupent de leur corps, de leur longévité, de leur bien-être, et qu’ils pêchent par corruption ou désespoir, en usant du libre-arbitre.

    Je ne pense pas que tuer des gens, la dépopulation soit son but, il peut en user temporairement pour faire peur au troupeau, mais tuer des âmes innocentes est contre productif pour lui. Ces âmes martyres lui échapperaient, car si elles sont tuées injustement alors que leur Foi est intacte et qu’elles n’ont pas pêché, leur place est au Paradis et le Diable perd lamentablement son pari.

    Le jour du Jugement, quand les âmes se lamenteront en jetant la faute sur le Diable et sur les leaders qu iles auront entraînés dans la Géhenne, le Diable leur dira qu’il n’a fait que leur parler, et que ces âmes ont eu le tort de l’écouter, de le croire et de lui obéir, qu’ils s’en prennent donc à eux-mêmes, car ils avaient le libre arbitre, le choix de dire non, de se rattacher au Vrai.

    Mais ces âmes sont perverses, c’est pour cela qu’elles croient aux mensonges et se raccrochent au faux et au pervers. C’est leur nature. C’est leur destin. Ce sont des âmes Yin.

    Le but du Démon est les gens vendent leurs âmes au Diable, qu’ils pêchent, qu’ils se corrompent et salissent leurs âmes en commettant des crimes, des actes pervers et répréhensibles. Comme ceux qui se sont précipités pour se faire toxiner dès l’annonce du Pantin Poudré, l’été 2021.
    Ou ceux qui vont péter les plombs car désespérés et tuer leurs familles et se suicider car ils croiront que les maléfiques ont gagné, en imaginant le nouveau monde infect qu’ils nous promettent.

    Les messianistes actifs, ceux qui font le Mal sciemment sont ceux sur qui est la colère de Dieu, et les gens qui les suivent dans leur dévoiement, ce sont les égarés. Malteur à eux tous, car ils ont perdu leur bien le plus précieux, leur âme.

     » Au nom de Dieu, Le tout Rayonnant d’Amour, Le très Rayonnant d’Amour Matricel
    Par la période cyclique finale, vraiment, les humains sont dans un abîme, sauf ceux qui ont mis en œuvre de Dépôt confié, et accompli les œuvres intègres, et se recommandent mutuellement la Vérité, et se recommandent mutuellement l’endurance »

    Coran, sourate 103  » La période cyclique finale », traduction de Maurice Gloton.

    Vincit Omnia Veritas

    Répondre

  2. leblogdelotfihadjiat

    9 janvier 2023 à 9 h 26 min

    Merci beaucoup Sofia pour votre commentaire. Notre foi n’a jamais été autant éprouvée qu’elle ne l’est aujourd’hui. Il semble bien que ce soit l’épreuve finale. Se retirer dans son temple intérieur est la voie de la sagesse, tout en gardant ce temple ouvert malgré tout. Il s’agit de cultiver sans relâche la lumière de notre temple jusqu’à faire de cette lumière un feu invincible, Le principal péril est l’engrenage de la colère, même s’il y a une sainte colère.
    Que Dieu nous guide dans cette folie terminale de l’humanité !
    Bien à vous

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Les ennemis de l’intelligence, par Lotfi Hadjiat

      On pourrait croire que c’est un grand malheur d’avoir une clé qui ne …