Accueil Non classé C’est l’Europe qu’on assassine, par Lotfi Hadjiat

C’est l’Europe qu’on assassine, par Lotfi Hadjiat

0
0
302

BDF9323E-9FA3-4A56-A6E6-303C9EE612FB

 

Ça chauffe à Bruxelles. La belle Europe est dans un tel état de putréfaction… Ah, elle était pourtant si belle Europe, fille d’Agénor, roi de Tyr, ville de Phénicie, dans l’actuel Liban… Une belle libanaise dont les grâces et les charmes ineffables attirèrent Zeus lui-même, qui la fit entrer en Crête. Europe était donc une immigrée, une migrante sans papiers ! Quelle longue histoire entre cette exquise libanaise et cette excrémentielle putain qui siège à la commission… la grosse commission, la très infâme commission européenne qui souille sans relâche la belle européenne originelle au profit exclusif d’Israël. Ça chauffe tellement à Bruxelles que ça commence à sentir le bûcher. Les paysans français ont rejoint les paysans belges. Des chants s’élèvent et se dressent contre le bastion du crime organisé entouré de herses et de flics. Des chants éloquents et rieurs entonnés par les travailleurs de la terre français résonnent sous le ciel d’hiver :

 

D’anus dilaté en anus dilaté
La France agonise dans la fécalité
Pas besoin des Loges pour la décapiter

La bruyante cage aux folles en est toute excitée
Mais voilà que se lèvent des tracteurs remontés
Qui voudraient retrouver la grâce héritée

La putain Ursula a de quoi s’inquiéter
Elle n’a pas vraiment peur pour ses liquidités
Mais craint plutôt les tirs d’excréments répétés

La guerre est déclarée en toute martialité
Les vaillants militaires de la servilité
Choisiront-ils encore le plus mauvais côté

La France agonise dans l’immoralité
L’excès de sodomie tue son identité
Brûlons ici cette puante réalité

 

Les chants se déployèrent ainsi dans les rues de Bruxelles, semant la sympathie parmi les gens et laissant présager le triomphe prochain de la belle et saine ruralité. Si je devais voter, ce serait pour un gouvernement en chemises noires et draps blancs, plutôt qu’en chemises blanches et draps marrons… Seuls les travailleurs de la terre sauveront la belle Europe, empêcheront son assassinat programmé par Israël. C’est une vieille habitude israélite que de cracher sur le Christ crucifié et sur la foi chrétienne européenne tout en se faisant passer pour l’ami fidèle des Européens ; le hussard d’Israël n’aime rien tant que voir les Goyim européens ricaner et cracher eux-même sur leur passé fervent et noble, et les voir se repaitre de leur trahison, de leur lâcheté nihiliste et de leurs déjections joyeuses sur l’idéal de pureté qui les animait jadis. Rien ne fait tant se pâmer les fanatiques de Sion d’avoir réussi dans une inversion accusatoire à convaincre les Goyim européens qu’ils sont coupables à la naissance, qu’ils ne sont capables que de vices et que avoir des enfants qui leur ressemblent physiquement est indigne. Ces Serpents de Sion se régalent de leur avoir fait admettre que l’idéal européen est fondamentalement antisémite, et que tous les rois de France étaient antisémites, et que seul Sion est digne d’être un idéal pour le bétail Goyim qu’ils sont. Les réseaux d’influence israélites se délectent d’avoir remplacé l’idéal européen par l’idéal animal, l’idéal bestial. Souiller et pervertir toute beauté, toute innocence et toute candeur européennes est une joie inégalable pour ces réseaux maléfiques. Rien ne les fait autant rire que de voir ces Européens croire à cette amitié pourtant si pestilentielle avec Sion fanatiquement exterminatrice, de voir ces grands peuples transformés en bétail dont le seul tourment est de rester jeune, et la seule inquiétude d’être docile à Sion la génocidrice en cherchant les miettes de sa reconnaissance puante et fuyante. Jusqu’aux chefs nationalistes européens qui cherchent les bisous de Sion l’éradicatrice obstinée ! Dénigrer et humilier les douloureux sacrifices passés des peuples européens est le plaisir obsessionnel du dieu jaloux d’Israël, pour qui une belle Europe est une Europe morte ; le criminel israélite revenant inlassablement sur les lieux du crime pour cracher sur la dépouille. L’Occident est le poste avancé d’Israël, c’est dans ce sens finalement, pas dans l’autre. Assassiner la noble Europe sur l’autel de l’ignoble Occident, qui lui même est sacrifié comme chair à canon pour Israël, tel est le rituel préféré des avocats d’Israël déguisés en avocats d’Occident et d’Europe. Je ne dirais pas que ces démons ne méritent pas la vie, si, ils la méritent, mais au plus profond de l’Enfer, éternellement.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par leblogdelotfihadjiat
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

CONFÉRENCE À LILLE – SAMEDI 21 MAI 2022

  …